« Nulle grandeur sans douleur »

Un hommage à mon ami le grand peintre lyonnais Jean-Noël Perrin passionné de culture indienne.

Un peu d’explication sur le symbolisme de ce tableau. Que de souffrances, de joies, de combats, de persévérance pour maîtriser le serpent. Mais l’ombre de celui-ci persiste, attendant que son maître retourne en sa maison.

4838635

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s